Dans la matinée de ce mercredi 11 septembre 2019 à Ouagadougou, le ministère de la santé a tenu une conférence de presse annonçant son engagement dans la prise en charge des personnes intoxiquées suite à la consommation des mains locaux dans la commune de Didyr , province du Sanguié qui a fait 13 morts et dans le village de Nayamtenga, une localité située dans la province du Kouritenga qui a enregistré malheureusement 5 morts.

Le ministre de la santé Claudine Lougué née Zorgho était face à la presse ce mercredi matin  à Ouagadougou. Selon elle, conformément à la mission de son département vis-à-vis des populations, le ministère a vigoureusement réagi à cette importante perte par le renforcement de la diffusion de ses recommandations en matière de protection et prévention des populations. Pour ce qui est du drame de Nayamtenga, le ministre avoue que c’est après une investigation rapide par une équipe du district sanitaire de Pouytenga que l’on a remarqué une intoxication alimentaire massive comme cause probable de la disparition tragique des 5 personnes.

Elle a aussi laissé entendre que les patients identifiés ont été évacués au centre médical de Pouytenga et au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou, pour une meilleure prise en charge. Le cas de Pouytenga a concerné 14 personnes dont 5morts tandis que celui de la commune de Didyr a concerné 24 personnes dont 13 disparus.

Des équipes d’investigation multidisciplinaires, à en croire madame le ministre, sont actuellement sur le terrain à Didyr. Question pour eux d’identifier et de préciser les causes réelles.

Pour éviter que de tels drame se reproduisent, le ministère de la santé a recommandé à tous de se laver les mains pendant les moments critiques : après manipulation de produits chimiques, et toxiques, après les selles, laver soigneusement les aliments avec de l’eau propre avant de les préparer, respecter les bonnes pratiques de conservation des aliments, recourir immédiatement à un agent de santé en cas d’exposition à de produits toxiques ou en cas de maladie et tenir les insectes, les rongeurs et les autres animaux à l’écart des aliments et de la cuisine.

Nicolas Bazié

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.