Le ministre de l'énergie Dr Ismaël Bachir Ouédraogo et sa suite au cours de la visite

La mairie de l’arrondissement 6 de Bobo-Dioulasso vient de signer, en présence du ministre de l’énergie, Dr Ismaël Bachir Ouédraogo, un protocole d’accord avec Africa REN pour la construction d’une centrale solaire de 30 MW sur son site.  Après la signature du protocole d’accord, le  ministre Ouédraogo a visité les installations solaires des localités de Logofourousso et Kadomba, bénéficiaires de Kits solaires. La cérémonie de signature du protocole d’accord et la visite du ministre ont eu lieu ce jeudi 31 Octobre 2019.

Le ministre de l’énergie Dr Ismaël Bachir Ouédraogo et sa suite au cours de la visite

Les  travaux de la centrale solaire sont prévus pour démarrer en principe entre le mois de février ou mars 2020 et la mise sous tension au mois d’octobre ou novembre 2020.  Environ 125 millions seront mobilisés pour la construction de la centrale qui va générer près de 150 emplois.

C’est une centrale solaire d’une capacité de 30 MW qui va bientôt voir donc  le jour dans l’arrondissement 6 de Bobo-Dioulasso. Environ 2 milliards de Francs Cfa seront injectés dans l’investissement de la centrale solaire. La phase de construction à elle seule va coûter environ 125 millions de CFA. Aussi, au compte de la responsabilité sociale de l’entreprise, ce sont près de 150 emplois qui seront créés.

Démarrage effectif des travaux de construction

Le protocole d’accord de ce projet a été signé en présence du ministre de l’énergie qui se porte garant de sa mise en œuvre. « Mon ministère va veiller à la réalisation de ses promesses » rassure Ismaël Bachir Ouédraogo.

Le démarrage effectif des travaux de construction de la centrale solaire dans l’arrondissement 6 est prévu entre février ou mars 2020 et la mise sous tension entre le mois d’octobre ou de novembre 2020 qui va être le début de la production des premiers KW de la centrale solaire selon le directeur délégué de AfricaREN. Pour Gilles Parmentier, la construction des centrales solaires au Burkina permet aux populations d’avoir une énergie moins chère. Elle va permettre au Burkina « d’accéder à la dépendance énergique, également de participer à la lutte contre le changement climatique. »

Sitlè Hyppolite Sanou, le maire de l’arrondissement 6, bénéficiaire du projet de construction de la centrale solaire, ne cachant pas sa satisfaction affirme que les avantages de ce projet ne sont plus à démontrer au regard des investissements qui seront faits.

Le ministre de l’énergie sur les installations solaires de Lôgôfourousso, dans la commune rurale de Satiri.

Le ministre de l’énergie et sa délégation ont visité les installations solaires des localités de Logofourousso et de Kadomba. Dans ces deux villages, le ministre Bachir a vu et touché du doigt les réalisations solaires entrant dans le cadre de l’électrification solaire de 175 localités bénéficiaire de Kits solaires.

Si à Logofourousso, le dispensaire et la maternité du CSPS bénéficient de l’énergie solaire, à Kadomba, seul le dispensaire bénéficie pour le moment d’électricité. Une difficulté pour agents de santé de de mener à bien leurs activités de soin. Face à cette difficulté évoquée, le ministre Bachir a remis un onduleur de 500 watt à l’infirmier chef du CSPS de Kadomba pour la mise sous tension de la maternité. Un acte salué par le premier responsable du CSPS de Kadomba. « La visite du ministre ce soir va permettre d’électrifier cette maternité et cela va contribuer à booster la prise en charge au niveau de la maternité » se réjouit-il.

A Komdoba, le ministre Bachir et sa délégation ont également visité un bâtiment de 3 salles de classe et le bureau du directeur de l’école A de Kadomba qui bénéficient aussi du projet d’électrification solaire. Une visite du ministre que les populations des deux localités ont apprécié à sa juste valeur en marquant de leur forte présence aux différents lieux de cérémonie.

Sotouo Justin Dabiré / Bobo

Burkina Demain

               

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.