Le Premier ministre Christophe Dabiré a reçu en audience ce 4 novembre 2019 à Ouagadougou le ministre de l’éducation  nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Pr Stanislas Ouarro, le  directeur général de l’ONG Educo et le directeur national; l’objectif de leur échange ; a été la situation des enfants au BF et la présentation de leurs activités dans le pays.

«Educo : éducation et coopération est une ONG qui intervient au Burkina depuis 15 ans et qui accompagne le MENA dans le développement d’une éducation de qualité, accessible et équitable, juste et inclusive », a indiqué  le ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Stanislas Ouarro,  reçu en audience à la Primature dans la soirée de ce 04 novembre 2019 dans la capitale burkinabé.

Pour le ministre Ouaro, l’ONG participe à l’engagement du chef de l’Etat qui est d’en finir avec  les écoles sous paillotes dans le pays. Et pour ce faire,  dans certaines zones du pays notamment au nord, educo intervient dans la réalisation d’écoles, l’accompagnement  dans la subvention de l’éducation de base à travers d’outils pédagogiques et  didactifs et aussi en matière de matériel roulant permettant acteurs d’aller encadrer les enseignants.

Cette ONG dispose d’un budget annuel de 6 millions d’euros et au regard de la situation du pays, educo a décidé l’augmenter le budget alloué au Burkina Faso, a-t-il conclu.

Projet d’un coût de 400 millions de francs CFA

Pour edouard junior Ndeye, directeur national d’educo Burkina, Ils ont plusieurs projets avec le ministère de l’éducation nationale ; par exemple le projet éducation d’un coût annuel de 400 millions de FCFA. Sur la question d’accès à l’éducation avec la construction des écoles, il poursuit évoquant le renforcement de la qualité de l’éducation.

Il y a également l’accompagnement du système éducatif et pédagogique avec ce qu’on appelle les droits à travers l’éducation, l’environnement scolaire ; la participation de la communauté à l’effort national de l’éducation des enfants parce que à educo l’on pense que le titulaire de responsabilité, c’est le parent, la communauté, et la famille qui sont au centre de l’éducation.

A cela s’ajoutent d’autres projets liés à la protection des droits des enfants, des projets liés à la sécurité alimentaire et à la nutrition mais tout tourne autour de l’espace scolaire. 

Amir Théophane Tiendrebéogo

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.