Chaleureux poignet de main entre le président Obiang Nguema Mbasogo (à droite) et le Premier ministre Christophe Dabiré

Arrivé jeudi à Malabo pour représenter le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré à la sixième édition du Salon International du Textile Africain (SITA), le Premier ministre Christophe Dabiré a eu l’honneur d’être reçu en audience ce vendredi 24 janvier 2020 par le chef de l’Etat équato-guinéen, Obiang Nguema Mbasogo.

Chaleureuse poignée de main entre le président Obiang Nguema Mbasogo (à droite) et le Premier ministre Christophe Dabiré

«Son Excellence Monsieur Obiang Nguema Mbasogo m’a fait l’honneur de me recevoir ce vendredi 24 janvier 2020. Je suis allé lui transmettre les salutations fraternelles de son homologue et frère, le Président du Faso Son Excellence Roch Marc Christian Kaboré. J’ai saisi cette occasion pour lui traduire toute notre reconnaissance, pour avoir accepté et facilité la tenue de la sixième édition du SITA en Guinée Équatoriale». Ce sont là des propos du Premier ministre Christophe Dabiré à l’issue d’une rencontre avec le président de la Guinée équatoriale, Obiang Nguema Mbasogo,  ce jour 24 janvier.

«Cela traduit l’excellence des relations entre nos deux pays», a-t-il ajouté. Christophe Dabiré qui séjourne à Malabo depuis jeudi dans le cadre de la sixième édition du Salon international du textile africain (SITA), est l’un des plus hauts responsables politiques burkinabè à s’y rendre. Il vient représenter le président Roch Marc Kaboré pour raison de deuil national suite au récent massacre de 36 citoyens par des terroristes. Le président Kaboré lui-même s’y était rendu en août 2016 en visité d’amitié.

A la cinquième édition du SITA en 2018, c’est Eucario Bakale Angüe Oyana, ministre équato-guinéen du transport, de la poste et des télécommunications qui avait fait le déplacement de Ouagadougou pour représenter son président, Obiang Nguema Mbasogo.

Le ministre Eucario Bakale Angüe Oyana avait été reçu lui aussi au plus haut niveau à Kosyam par le président Kaboré. A cette occasion, Eucario Bakale Angüe Oyana avait exprimé la disponibilité de la Guinée équatoriale à abriter la présente édition du SITA. La tenue effective de ce SITA en terre équato-guinéenne, est certainement une preuve que les 2 pays entretiennent de bonnes relations.

Accord-cadre de coopération en 2008

Faut-il le rappeler, les relations entre le Burkina Faso et la Guinée équatoriale remontent à 1993, date officielle d’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Pour  dynamiser la coopération bilatérale un accord-cadre de coopération économique, commerciale, culturelle, scientifique et technique a été signé par les deux pays en 2008. Cet accord a institué une grande commission mixte de de coopération qui entend d’être concrétisé. Côté visites officielles, l’on note  que l’ancien président Blaise Compaoré s’est rendu en Guinée Equatoriale en 2008. Son successeur Michel Kafando fera également le déplacement de Malabo en 2015.

Il y a quelques années, près de 10 000 Burkinabè vivaient en Guinée équatoriale, malgré l’absence d’accord de coopération concernant les migrations. En 2010, le Burkina Faso  va ouvrir  un consulat honoraire à Malabo. En matière énergétique, la Guinée équatoriale est  un grand fournisseur d’hydrocarbures pour le Burkina Faso. La facture des importations  du  pétrole et de gaz  en provenance de Malabo était estimée à près de 19 milliards de francs CFA en 2013.

Au plan multilatéral, les deux pays entretiennent des relations au sein de l’Union africaine, de la Francophonie, de l’Organisation de coopération islamique, et de l’Organisation  des nations unies.

Martin Philippe

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici