C’était une préoccupation pour les dirigeants de l’Union africaine lors de son dernier sommet à Addis Abeba. Il s’agit du terrorisme dans les Etats du Sahel. L’organisation a indiqué ce jeudi qu’elle était disposée à déployer quelque 3 000 soldats dans la région en proie au terrorisme.

«Sur la décision du sommet de travailler au déploiement d’une force de 3 000 hommes pour aider les pays du Sahel à affaiblir les groupes terroristes, je pense que c’est une décision sur laquelle nous allons travailler avec le G5 Sahel et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao), a déclaré M. Chergui. Cette décision a été prise parce que, comme vous le voyez (…), la menace progresse et devient plus complexe».

Ce sont là des propos du commissaire de l’Union africaine (UA) à la paix et la sécurité, Smail Chergui, relatifs de la décision d’envoi de soldats aux Sahel pour contribuer à la lutte contre le terrorisme.

En attendant d’en savoir davantage sur le déploiement de ces troupes de l’UA, cette décision va dans le sens de l’appel à la solidarité africaine des chefs d’Etat de la région qui étaient réunis il y a quelques jours à Nouakchott, siège du G5 Sahel.

Aziz Yoda

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici