La joie du ministre de l'énergie, des mines et des carrières Bachir Ismael Ouédraogo (à droite) de recevoir son attestation de prise de service des mains du SG du gouvernement Stéphane W. Sanou

Bachir Ismaël Ouédraogo, c’est sur lui que repose désormais le pilotage du département de l’énergie, des mines et des carrières. Son installation a eu lieu ce 15 janvier 2021 à Ouagadougou.

La joie du ministre de l’énergie, des mines et des carrières Bachir Ismael Ouédraogo (à droite) de recevoir son attestation de prise de service des mains du SG du gouvernement Stéphane W. Sanou

Avec à ses côtés son prédécesseur Oumarou Idani et son ministre délégué aux mines Aimé Aristide Zongo, Bachir Ismaël Ouédraogo a suivi ce vendredi la procédure de son installation sous la directive du secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres, Stéphane Sanou. Pour le nouveau ministre, les premiers mots ont été annoncés à l’endroit du président du Faso et du premier ministre pour la confiance placée en sa personne. Pour le département dont il a la charge, les dossiers emblématiques sont plus d’un. Selon lui, le premier défi est :<<de travailler à ce que les retombées puissent bénéficier réellement aux populations>>.

Le ministre Ouédraogo et le ministre délégué Aimé Zongo, posant pour la postérité

Dans ce même ordre de défi, le ministre a laissé entendre qu’une autre mission est de faire en sorte que le secteur privé puisse occuper une place prépondérante dans le secteur des mines. Conscient de la lourdeur de la tâche qui lui est confiée, comme il le dit lui-même :<<il y a beaucoup de chantiers qui nous attendent>>; il dit avoir bon espoir pour l’atteinte des objectifs, tout en fondant cet espoir sur son ministre délégué et son équipe.

Un autre point important souligné par Bachir Ismaël Ouédraogo est de travailler de sorte que le secteur des mines soit un levier pour pouvoir accélérer la croissance de l’électrification au Burkina Faso. Car tout compte fait, pour le ministre, <<le potentiel est énorme pour qu’il y ait une synergie entre l’accès à l’énergie pour les mines et l’accès à l’énergie pour les populations>>.

   Oumarou Idani, disponible pour apporter sa contribution

Le ministre sortant des mines et des carrières, Oumarou Idani, a dressé son bilan

Oumarou Idani est le ministre sortant. Il est celui qui a dirigé le ministère durant 04 ans au cours du premier mandat de Roch Marc Christian Kaboré. Ainsi, il cède sa place Bachir Ismaël Ouédraogo. A l’occasion de cette cérémonie de passation de charge, il a remercié le président du Faso pour sa confiance. Cette fonction occupée à été, selon lui, une expérience. A l’endroit du ministre entrant et son équipe, Oumarou Idani pense que la tâche la plus importante sera de :<<faire en sorte que le secteur minier soit un véritable vecteur de développement économique et social, un véritable vecteur de croissance>>.

Du reste, le ministre sortant a annoncé sa disponibilité pour toute contribution vis-à-vis du département. <<Je voudrais, monsieur le Ministre, vous dire toute ma disponibilité pour toute éventuelle contribution attendue de ma modeste personne>>, a-t-il affirmé à la chute de son intervention.

Aziz Yoda

Burkina Demain

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici