Zéphirin Diabré et sa suite ont été reçus par les responsables de la FEME

La Fédération des églises et missions évangéliques (FEME) a reçu ce 25 janvier 2021 la visite du ministre d’État, Ministre auprès du président du Faso, chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale, à Ouagadougou.

Zéphirin Diabré et sa suite ont été reçus par les responsables de la FEME

<<Que tous les Burkinabè puissent venir ensemble pour se comprendre, pour se tolérer, pour se pardonner, pour se réconcilier, pour que nous puissions parler de notre mieux vivre ensemble>>, c’est le message phare lancé par le président de la FEME, Pasteur Henri Yé, à l’issue de la visite rendue à la structure par le ministre de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale, Zéphirin Diabré. Pour la FEME, le développement du Burkina Faso va passer par la réconciliation des Burkinabè entre eux car c’est <<une question qui est au cœur de ce que nous faisons>>.

Le président de la FEME, pasteur Henri Yé

Selon le pasteur Henri Yé, pour qu’il y ait une véritable cohésion sociale, qui est une question fondamentale pour le pays, il faut que les Burkinabè cultivent un certain nombre de valeurs. <<La cohésion sociale ne pourra venir que si nous nous écoutons, si nous nous entendons et si nous nous réconcilions>>, a-t-il affirmé.

Au cours de cette rencontre, Zéphirin Diabré a bénéficié de conseils de la part de la FEME afin de mener à bien la mission qui lui est confiée. Ainsi, à en croire le président, la fédération a demandé au ministre <<de prendre son courage à deux mains parce que c’est un gros défi qu’il a accepté de relever>>.

Au cours des échanges entre le ministre d’Etat Zéphirin Diabré et les responsables de la Fédération des églises et missions évangéliques

Il a également été demandé au chargé de la réconciliation nationale, de faire <<une large consultation et de s’entourer de beaucoup de conseillers>>, car pour le pasteur, les projets réussissent quand les conseillers sont nombreux. Zéphirin Diabré a été appelé par la fédération à chaque fois rechercher la vérité à partir d’un bon diagnostic jusqu’à comprendre les faits.

Pour apporter sa pierre au processus de réconciliation, la FEME entend faire appel à l’aide du Père céleste notamment par la prière, car cela est son «premier rôle». De ce fait, elle a offert une Bible, en cadeau d’accompagnement, au ministre de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale.

Aziz Yoda

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici