Le commandant suprême de l'armée tchadienne, Idriss Déby Itno, au cours de la fameuse opération ''Colère de Boma"

La zone des 3 frontières Mali-Niger-Burkina connaîtra le déploiement d’un second contingent de l’armée tchadienne dont le commandant en chef, le Maréchal du Tchad Idriss Déby Itno a hérité ce lundi même de la présidence du G5 Sahel à la faveur de la tenue ce lundi et mardi du septième sommet élargi des chefs d’Etat de l’organisation.

Photo de famille des chefs d’Etat présents à l’ouverture du 7e sommet du G5 Sahel à N’Djamena ce 15 février 2021

Pour contribuer au renforcement de la sécurisation de la zone des 3 frontières Mali-Niger-Burkina le Tchad déploiera second bataillon dans ladite zone.

L’annonce a été faite ce lundi 15 février à N’Djamena à l’occasion du sommet des chefs d’Etat du G5 Sahel qui a vu le président du Tchad et Maréchal du Tchad Idriss Déby Itno succéder à son homologue mauritanien, le président Gazoani.

Le déploiement d’une telle force nécessitera forcement des moyens financiers que N’Djamena n’avait pas eus par le passé. Les moyens suivront-ils cette fois.

Le commandant suprême de l’armée tchadienne, Idriss Déby Itno, au cours de la fameuse opération ”Colère de Boma”

Sur la question, un autre grand tchadien et président fraîchement reconduit à la tête de la commission de l’Union africaine Moussa Faki Mohamat a promis que les efforts seront déployés pour la mobilisation des ressources financières indispensables pour la mise en œuvre d’une telle opération.

Christian Tas       

Burkina Demain                              

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici