Au cours d’une conférence de presse organisée à Cocody-Riviéra (Abidjan), le 17 octobre 2016, des partis politiques et acteurs de l’opposition dont l’URD de Danièle Boni Claverie, LIDER de Mamadou Koulibaly, le PIT de Daniel Ahizi, le MFA d’Anaky Kobena et l’UNG de Stéphane Kipré ont annoncé qu’il vont organiser, le jeudi 20 octobre à partir de 7h, une marche de protestation contre le projet controversé de nouvelle constitution initié par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara. ci

Selon les organisateurs, cette marche partira du carrefour de l’Indenié (Adjamé), point de rassemblement, pour s’ébranler vers la Place de République au Plateau.

À la question d’un journaliste de savoir si ces partis et acteurs politiques de l’opposition peuvent assumer les conséquences d’un dérapage s’ils maintiennent leur marche de protestation en dépit d’une possible interdiction de la manifestation par le régime Ouattara, le président du parti politique LIDER, le professeur Mamadou Koualibaly a répondu : « Depuis 2011, les Ivoiriens vivent dans la peur, la désolation, les brimades, etc. Ce sont les conséquences du combat que nous menons depuis, donc les conséquences sont constantes et permanentes.

C’est maintenant à Alassane Dramane Ouattara de goûter aux conséquences du courage du peuple, du soulèvement du peuple. Donc on se retrouvera jeudi pour la marche ».

A noter que c’est la présidente de l’URD, Danièle Boni- Claverie, qui a déposé au nom de cette coalition la lettre d’information relative à la marche du jeudi auprès des autorités.

Anderson Koné
Burkina Demain
Source: Abidjan.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.