La neuvième session du cadre de concertation tripartite (administration publique, secteur privé, société civile), chargé de statuer depuis 2011 sur les prix des produits de grande consommation a démarré, ce 14 mars 2017 Ouagadougou. Objectif, examiner l’envolée des prix des produits de grande consommation au Burkina Fasocommerce

« Nous allons nous pencher sur les prix, les poids et la quantité des produits de grande consommation. Nous avons constaté qu’il a eu un peu d’inflation au niveau de certaines denrées »», a dit le ministre du Commerce Stéphane Sanou qui parlé entre autres, du riz, des céréales locales, des huiles alimentaires, du sucre, de la farine de froment, du pain, du lait et des produits de laiterie, du savon, du ciment, des fers à bétons, des tôles, des hydrocarbures, des articles scolaires

Puis, il a avancé qu’il s’impose d’examiner les prix d’un certain nombre de produits vitaux, afin de soulager la souffrance des populations.
Cela dit, il a annoncé des contrôles sur tout le territoire national et les fautifs seront punis conformément aux textes en vigueur

A entendre le président de la Ligue des consommateurs du Burkina, Pascal Zaïda, cette réunion va permettre d’arrêter de manière concertée, les prix des produits de grande consommation au Burkina Faso. « Nous avons besoin au sortir de cette rencontre, d’avoir des prix abordables et des produits de qualité pour les consommateurs », a – t-il souhaité.

Ce cadre de concertation a pour mission de proposer les prix pour les produits de grande consommation et faire des recommandations sur l’organisation, la production et la consommation.

Mathias Lompo
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.