De gauche à droite, l'administrateur provisoire Dr Charlemagne Gnoula ; le PCA Dr Lansandé Bangagné et le DG sortant Dr Chrysostome Kadéba

C’est l’ultime étape du processus de sortie de crise à la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux (CAMEG) qui s’est jouée ce vendredi 14 avril 2017 avec l’installation officielle dans ses fonctions de l’administrateur provisoire, Dr Charlemagne Gnoula. En lieu et place du directeur général sortant, Dr Chrysostome Kadéba.

De gauche à droite, l’administrateur provisoire Dr Charlemagne Gnoula ; le PCA Dr Lansandé Bangagné et le DG sortant Dr Chrysostome Kadéba

A la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux (CAMEG) l’on était apparemment décidée de tourner la page de la crise. Ce vendredi 14 avril 2017, l’administrateur provisoire Dr Charlemagne Gnoula, nommé seulement la veille, a été officiellement installé dans ses fonctions par le président du conseil d’administration de la CAMEG Dr Lansandé Bangagné.

«La crise se conjugue au passé »

Pour le PCA Bangagné, la crise de la CAMEG se conjugue désormais au passé, tant les différents acteurs ont été, à l’écouter, associés au processus de sortie de crise. Comme pour témoigner de ce fait, le délégué du personnel prendra la parole pour souhaiter la bienvenue à l’administrateur provisoire.  Mieux, la cérémonie s’est tenue avec la bénédiction du directeur général sortant, Dr Chrysostome Kadéba.  L’homme a  dirigé pendant deux ans et quatre mois la CAMEG. Dans une situation compliquée avec notamment la crise. Il a même parlé de calvaire que l’on pourrait comparer à la souffrance du Christ. Et c’est Dr Kadéba qui fera lui-même le lien avec le contexte de la semaine sainte.

«Cela tombe bien, nous sommes tous croyants, pour les catholiques cela tombe un Vendredi Saint. Je pense que rien n’est fait au hasard, Dieu aime la CAMEG et qu’il continue de bénir cet outil. Aussi je prends la ferme résolution de pardonner tous ceux qui m’ont offensés et je demande pardon à ceux aussi que j’ai offensés. Je prie que Dieu nous donne le courage de nous pardonner», a indiqué le DG sortant de la CAMEG. Dr Kadéba souhaitera que la CAMEG réssuscite après la crise, à l’image du Christ.

 Une mission de 6 mois pour le nouvel administrateur provisoire

Dr Charlemagne Gnoula, nouvel administrateur de la CAMEG, prône la transparence et l’inclusion dans la relecture des textes

Dr Charlemagne Gnoula qui vient d’être porté à la tête de la CAMEG dispose de 6 mois pour travailler à remettre véritablement la structure en marche. Il devrait en autres travailler à la  relecture des textes de la structure. Et il souhaite que le processus soit transparent et inclusif. Car, c’est de cette façon que l’on pourra en compte les préoccupations des uns et des autres. En tous les cas, le processus  est supervisé par un comité dont Monique Sawadogo/Koncobo est responsable. Elle assure que tout sera mis en œuvre pour les objectifs de la mission assignée au Dr Gnoula soient atteints dans le temps à lui imparti. Colonel et enseignant, Dr Charlemagne est un spécialiste du médicament et entend s’investir pleinement pour le succès de la mission à lui confiée. Il devrait pouvoir compter sur le personnel de la CAMEG qui était mobilisée pour la circonstance. Dr Kadéba a souhaité que le personnel apporte son soutien au  Dr Gnoula afin que la CAMEG continue de rayonner.

Philippe Martin

Burkina Demain

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.