Le communiqué ci-après de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso est relatif de la commémoration de la Journée mondiale du paludisme ce 25 avril. Lisez plutôt !

Le progrès mondial dans la lutte contre le paludisme a été incontestablement sans précédent depuis 2000 et le Gouvernement des États-Unis a joué un rôle clé dans cette avancée. Au Burkina Faso, la mortalité toutes causes confondues chez les enfants de moins de cinq ans a été réduite de 56% en raison de l’investissement collectif et de l’action du gouvernement, des communautés, des donateurs et des partenaires.

En commémorant la Journée Mondiale du Paludisme ce 25 avril, nous célébrons également ce succès remarquable. En tant que premier donateur mondial en matière de santé, les États-Unis se sont fortement engagés à travailler avec nos partenaires pour intensifier les efforts visant à mettre fin au paludisme. C’est également dans cette optique que les Etats Unis sont le premier contributeur du Fonds Mondial de lutte contre le SIDA, la Tuberculose et le Paludisme. L’Initiative du Président américain pour la lutte contre le Paludisme (PMI) apporte à travers l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID)  une assistance financière au  Burkina Faso depuis 2009 pour la lutte contre le paludisme. Cet appui financier a plus que doublé en 8 ans,  passant  de 3,5  milliards de francs CFA  en 2010 à plus de 8,4 milliards de francs CFA  en 2017. L’USAID  travaille au niveau national avec le Ministère de la Santé et en partenariat avec le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP), le Fond Mondial, et ses partenaires pour atteindre et maintenir une couverture universelle de la population Burkinabè en interventions efficaces de lutte contre le paludisme.

De 2009 à ce jour, l’USAID a apporté son soutien au Burkina Faso pour l’acquisition de 20 millions de tests de diagnostic rapide et de 19, 75 millions de doses de traitements combinés à base d’artémisinine. L’assistance de l’USAID a également permis l’achat de 1, 306 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticides (pour les campagnes de distribution de masse de 2010, 2013 et 2016 et  la routine en 2017), la formation de 6500 prestataires de soins de santé et ainsi que l’acquisition de  11 140 exemplaires d’outils de communication.

L’appui de l’USAID conjugué aux efforts du gouvernement et des autres partenaires a eu comme résultat la réduction importante de la mortalité liée au paludisme, qui est passée de 9 024 décès en 2010 à 3 974 décès en 2016, soit une baisse de 56 pourcent en 7 ans, et s’agissant des enfants de moins de 5 ans, cette mortalité s’est réduite de  4 910 décès en 2010 à 2730 décès en 2016, soit une baisse de 44 pourcent pour la même période.

Les Etats-Unis remercient le Gouvernement du Burkina Faso, le Ministère de la Santé et en particulier le PNLP, les bailleurs de fonds et tous les partenaires pour les efforts inlassables et quotidiens consentis dans les communautés. Nous ne viendrons à bout de ce fléau qu’avec une collaboration plus élargie. Nous sollicitons donc l’apport de toutes les forces y compris du secteur privé, pour mettre fin au paludisme au Burkina Faso et dans le monde, une fois pour toutes.

###

Fait à Ouagadougou, le 25 avril 2017

Ambassade des Etats-Unis d’Amérique

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.