Le présidium à l'ouverture du forum des acteurs le 22 juillet dernier.

C’est terminé pour le premier forum des acteurs de la Coalition nationale des OSC pour la promotion des énergies renouvelable et de l’accès à l’énergie durable au Burkina Faso (CNPDER-BF) qui se tenait à Ouagadougou sous le parrainage du ministre de l’énergie, Dr Ismaël Ouédraogo.  La clôture, présidée par le président du CEAS Burkina Henri Ilboudo, est intervenue  ce mardi 23 juillet 2019, sur une forte note et prometteuse quant à une meilleure contribution des acteurs de la société civile au développement du secteur des énergies renouvelables au Burkina Faso.

Le présidium à l’ouverture du forum des acteurs le 22 juillet dernier.

Le forum des acteurs de la Coalition nationale des OSC pour la promotion des énergies renouvelable et de l’accès à l’énergie durable au Burkina Faso (CNPDER-BF)  était très attendu. Elle s’est tenu comme prévu les 22 et 23 juillet 2019 à Ouagadougou, sous le parrainage du ministre de l’Energie, Dr  Bachir Ismaël Ouédraogo.

La clôture des travaux est intervenue en fin d’après-midi, ce mardi 23 juillet. C’est le directeur du Centre écologique Albert Schweitzer du Burkina (CEAS Burkina) qui a prononcé le mot de clôture de ce forum des acteurs qui aura tenu toutes ses promesses.

Henri Ilboudo, directeur de CEAS Burkina, a prononcé l’allocution de clôture du forum

Henri Ilboudo, avait à ses côtés le président du groupe d’experts de la CNPDER BF, Charles Didace Konseibo, et Gilbert Kazienga, responsable du secteur énergies renouvelables à l’Organisation néerlandaise de développement  au Burkina Faso (SNV BF).

A entendre le directeur du CEAS Burkina, les travaux des deux jours du forum ont abouti à la formulation d’un certain nombre de recommandations à l’endroit des décideurs. Et au regard de la pertinence des recommandations et de l’influence qu’elles auront sur les différents objectifs de plaidoyer des acteurs, il a invité  les uns et les autres à tout mettre en œuvre pour un suivi efficient de ce qu’ils ont semé.

«Gagner ensemble le combat de l’accès à l’énergie»

Ci-devant le responsable du secteur énergies renouvelables de la SNV, Gilbert Kazienga

Pour le président du groupe d’experts de la CNPDER- BF, Charles Didace Kaboré, l’aventure au sein de la Coalition commence pour les nouveaux et continue pour les anciens.

Gilbert Kazienga pour sa part, a exhorté  les anciens membres de la coalition à accueillir à bras ouvert les 10 nouveaux membres qui viennent d’arriver afin qu’ensemble ils puissent gagner le combat pour le bien-être des populations surtout en milieu rural.

Fossène Tou de l’AGEREF- Comoé Léraba

«Nos plaidoyers rentrent dans trois axes à savoir celui de la formation professionnelle de niveau intermédiaire, la prise en compte des préoccupations des décideurs politique et la qualité des équipements des acteurs qui interviennent dans le domaine de l’importation des produits »,  précisera Fossène Tou de l’Association de la gestion des ressources naturelles et de la faune de la Comoé-Léraba (AGEREF Comoé Léraba).

Des échanges fructueux

Dieudonné Sanou de l’OCADES Dedougou

Selon Dieudonné Sanou, chargé de programme à OCADES Dédougou, les objectifs que l’on visait ont été atteints. Le bilan, dit-il,  est très positif, au regard de la qualité des acteurs présents, des échanges ainsi que de la forte implication des participants, les membres de la coalition, par rapport à la stratégie mise en place depuis un certain temps pour pouvoir apporter le changement.

Kevin Sanou (a droite), représentant du ministre de l’énergie, recevant le message des PCR des mains d’Adama Sawadogo, PCR du Centre du Nord

L’autre point fort de cette rencontre, c’est l’engagement du ministre de l’énergie par la voix de son représentant et de son département aux côtés  de la coalition. Au cours du forum, le  président du conseil régional du Centre-nord, représentant les présidents des conseils régionaux, a remis un message au représentant du ministre parrain.

Aïssata Kabré de Christian Aid

Aïssata Kabré, membre de la coalition, a avoué qu’elle est sortie de ce forum grandie parce qu’il lui a permis de renforcer ses capacités en matière d’énergie renouvelables et stratégie de plaidoyer à l’issue des échanges avec les différentes OSC.

Plan d’action, recommandations

Les travaux de groupe d’hier et aujourd’hui, a  poursuivi  Mme Kabré, ont également permis de ressortir certaines activités pertinentes et d’avoir des ébauches de plan d’action qui pourront être mise en œuvre pour l’accès à l’énergie renouvelable au niveau des couches les plus défavorisées au niveau du Burkina Faso.

Ainsi, les grandes conclusions arrêtées à la fin de l’activité sont entre autres le plaidoyer, les recommandations. «C’est à nous de voir maintenant comment faire pour mettre ces recommandations en œuvre », a ajouté Aïssata Kabré. La CNPDER a eu à dresser des perspectives, lesquelles perspectives devraient lui permettre d’être plus efficace dans sa politique de travailler à offrir l’accès à l’énergie durable aux populations rurales.

Charles Didace Konseibo, le président du Groupe d’experts de la CNPDER BF

L’on note qu’au sortir de ce forum des acteurs, la Coalition CNPDER BF passe de 19 à 29 membres, avec des engagements plus fort à faire en sorte que les populations aient accès à des services énergétiques de qualité.

“L’aventure au sein de la Coalition commence pour les uns et continue pour les autres”, a conclu le président du groupe d’experts Charles Didace Konseibo.

Jean Conombo

Tidiane Sow

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.