Présidium de la dédicace : de gauche à droite, Cheick F. Kanté, représentant résident de la Banque mondiale au Burkina ; Abel Somé, secrétaire général du ministère de l'économie, et Isidore Kini, Fondateur Université Aube Nouvelle

Présent depuis près de 50 ans maintenant au Burkina Faso, le groupe de la Banque mondiale a dédicacé un livre baptisé « photobook », dans la soirée de ce jeudi 28 novembre 2019 à Ouagadougou. Ce livre fait d’images légendées selon des thématiques, donne une visibilité sur les interventions ou les actions de la Banque mondiale dans le pays des hommes intègres.

Présidium de la dédicace : de gauche à droite, Cheick F. Kanté, représentant résident de la Banque mondiale au Burkina ; Abel Somé, secrétaire général du ministère de l’économie, et Isidore Kini, Fondateur Université Aube Nouvelle

Ce 28 novembre 2019 au siège de l’université Aube nouvelle de Ouagadougou, que d’étudiants dans la cour. Si certains étaient là pour faire cours, d’autres par contre sont venus assister à la cérémonie de dédicace du photobook du bureau de la banque mondiale au Burkina Faso. Selon Cheick F. Kanté, représentant résident de la banque en question, c’est un cadre partenarial qui régit les relations entre le Burkina et son institution ; ce qui lui (l’institution) permet d’accompagner les pays à travers des projets et programmes, l’assistance technique et des analyses économiques et sociales. A l’écouter, le livre a l’ambition de raconter, mieux qu’en de simples mots, l’impact des opérations de cette entité mondiale sur le quotidien et le bien-être des populations burkinabè.

Mobilisation massive pour l’évènement

Entre cultiver son propre jardin, fédérer les énergies entre deux Etats, persévérer malgré les obstacles, inscrire la jeunesse dans l’arène des technologies de l’information et de la communication, assurer ses arrières pour mieux avancer, investir dans le capital humain, l’emplois des jeunes, la cohésion sociale bref, ce sont 12 images illustrées qui traduisent respectivement les actions de la Banque mondiale, dans le développement économique et sociale du Burkina Faso. D’où le titre du photobook « Burkina Faso, relever le défi d’une croissance inclusive ».

« Nous sommes déterminés à poursuivre et à renforcer l’offre des services sociaux de base, la stimulation d’une croissance durable, la gouvernance et les institutions, a rassuré monsieur Cheick Kanté, nonobstant le contexte sécuritaire difficile.

Kanté toujours dans intervention, a informé que le portefeuille de la Banque mondiale comprend une trentaine de projets représentant un engagement total de 2,4 milliards de dollars US.

En 2018, elle a approuvé un financement d’une ampleur de 300 millions de dollars, pour améliorer l’accès, la pérennité et l’efficacité des services d’eau et d’assainissement en milieu rural, a-t-il ajouté, soulignant que les crédits accordés aux petits exploitants agricoles dans le cadre du Projet d’amélioration de la productivité agricole et de la sécurité alimentaire (PAPSA) ont atteint 2,26 millions de dollars.

Tellement émotionné de tout ce qui passait, Le PDG de l’université Aube nouvelle, s’est dit fier et honoré de participer à la cérémonie de dédicace. Pour ne pas être ingrat, le secrétaire général du ministère de l’économie Ahmed Somé, représentant le ministre, a traduit toute la reconnaissance du Burkina Faso à la Banque mondiale, pour son combat contre la pauvreté en soutien à l’effort du gouvernement.

Nicolas Bazié

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.