Au cours de la conférence de presse

Le groupe parlementaire de l’Union pour le progrès et le changement a tenu dans l’après-midi de ce vendredi 17 juillet 2020 à Ouagadougou, sa première conférence de presse de l’année pour dresser son bilan à mi-parcours.

Les conférenciers du groupe parlementaire UPC face aux journalistes

 Le but de la conférence de presse de l’UPC de ce 17 juillet, c’était de faire le bilan à mi-parcours des activités annuelles 2020 du groupe parlementaire. Ainsi, pour la première session extraordinaire de l’Assemblée nationale, le groupe dit avoir voté oui pour l’ensemble des lois, à l’exception de la loi d’habilitation où il estime que “l’exécutif abuse des droits exceptionnels mais aussi que cette situation participe à la mal gouvernance”.

La première session ordinaire, elle, a été jugée assez exceptionnelle par le groupe car n’ayant pas fait l’objet de questions au gouvernement, en raison des mesures barrières édictées par les autorités. Le groupe s’est également exprimé sur la deuxième session extraordinaire qui a pris fin ce 13 Juillet. À ce propos, l’accent a été mis sur les rapports des missions d’enquêtes et d’informations initiées par l’Assemblée nationale. Parmi ces rapports, celui sur les sorties de la délégation parlementaire dans les cinq régions ( l’Est, le Nord, le Sahel, le Centre-Nord et la Boucle du Mouhoun) a beaucoup fait parler de lui, notamment sa recommandation 15 portant prorogation du mandat des députés.

Sur cette question c’est le lieu de rassurer les militants et sympathisants de l’UPC et de l’opinion nationale, qu’il est clair dans notre esprit, que les recommandations formulées dans le rapport, dont celle querellée; sont la formulation synthèse des recommandations circonstanciées d’étapes issues des propositions des forces vives des zones visitées, dont la teneur devrait être obligatoirement soumise à l’appréciation préalable du Président du Faso et à celle de l’ensemble de la classe politique”; a-t-il laissé entendre dans sa déclaration liminaire.

Au cours de la conférence de presse

En plus de ces sessions, le groupe parlementaire UPC, à travers son président, le député Justin Compaoré, s’est prononcé sur ses autres activités. Il s’agit notamment de ses premières journées parlementaires 2020 tenues en Mars dernier et au cours desquelles il a formulé des recommandations.

Par ailleurs, le groupe a lancé un appel à la mobilisation générale des militants et sympathisants de l’UPC pour prendre part au congrès d’investiture de son candidat, qui aura lieu le Samedi 25 Juillet au palais des sports de Ouaga 2000.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aziz Yoda

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici