Le Balai Citoyen a animé ce mercredi 14 octobre, à l’occasion du trentième anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara, une conférence de presse. Voici la déclaration du Mouvement citoyen.

 «DECLARATION LIMINAIRE DE LA CONFERENCE DE PRESSE DU BALAI CITOYEN DANS LE CADRE DE LA COMMEMORATION DU 15 OCTOBRE 2020 

Mesdames et messieurs les journalistes,

Au nom du mouvement le Balai Citoyen, soyez les bienvenus. C’est avec un honneur renouvelé que nous notons votre présence à chaque invitation de notre mouvement. Nous vous remercions pour ce constant accompagnement qui dénote non seulement de l’intérêt que vous accordez aux activités de notre organisation, mais aussi de votre sens élevé de la mission qui est la vôtre à savoir « Informer la société ».

Mesdames et messieurs les journalistes,  

L’activité de ce jour rentre dans le cadre de la commémoration du bain de sang du jeudi 15 Octobre 1987.

En ce 33e anniversaire de cet assassinat odieux du Camarade Président Thomas SANKARA et de ses 11 compagnons d’infortune par son frère d’arme et prétendu ami, le Capitaine Blaise COMPAORE ;

A la mémoire de ce digne fils du Pays des Hommes intègres, de cet intrépide combattant qui a sacrifié sa vie pour son idéal de voir briller l’égalité, la liberté et l’autodétermination des peuples au Burkina Faso, en Afrique et partout ailleurs, ainsi qu`à celle de ses 11 camarades tombés avec lui, le Balai Citoyen a décidé de maintenir toujours haute la flamme de la lutte.

Mesdames et messieurs les journalistes,

 L’actualité du Burkina Faso, de la sous-région et du monde est bien fournie. Néanmoins, permettez-nous, à l’occasion de cette date symbolique et hautement importante pour le Balai Citoyen, de n’évoquer dans cette conférence de presse que deux points y relatifs :

-L’évolution du dossier judiciaire relatif à l’assassinat ;

-L’institution d’une bourse doctorale Thomas SANKARA.

SUR LE DOSSIER DE L’ASSASSINAT

Qu’il me soit permis de rappeler que c’est en 1997 qu’une plainte contre X a été déposée pour assassinat du Camarade Président Thomas SANKARA. En évoquant cet acte hautement historique et mémorable, nos pensées vont spécialement à la mémoire de Me N’KOUNKOU, qui a été celui-là même qui a osé prendre sur lui la responsabilité historique de porter cette plainte. Malheureusement, Me N’KOUNKOU nous a quitté en juillet 2019 au Congo. 23 ans après, le dossier n’a toujours pas abouti.

Faut-il le rappeler, il eut des périodes difficiles, où le dossier n’a connu aucune avancée. Puis, vînt l’insurrection, avec à la clé une transition qui a permis de rouvrir le dossier avec plusieurs actes ayant permis des avancées notables. Il s’agit entre autres de :

-L’inculpation de plusieurs personnes dont Blaise COMPAORE et Gilbert DIENDERE ;

-La transmission d`une partie de documents déclassifiés en lien avec l’assassinat du Président du CNR et de ses compagnons par la France ;

-L’expertise balistique ;

-L’émission de mandats d’arrêt contre Blaise COMPAORE et Hyacinthe KAFANDO.

Ce sont autant d’actes qui ont été posés depuis la réouverture du dossier en 2015. C’est dire que le dossier a un peu avancé.

Cependant, le Balai Citoyen exhorte la justice Burkinabè, en particulier, le juge d’instruction a plus de célérité. 33 ans c’est l’âge de Thomas SANKARA à sa prise de Pouvoir, 33 ans c’est suffisant pour que la lumière soit faite, que ceux qui ont commis cette forfaiture répondent de leurs actes devant la justice. Que le peuple Burkinabè soit soulagé de cette chape d’ignominie qu’il porte depuis 1987 aux yeux du monde. L’espoir que nous avons tous nourri de voir le procès s`ouvrir en 2020 est en train de s’amenuiser.

SUR L’INSTITUTION D’UNE BOURSE DOCTORALE THOMAS SANKARA

Mesdames et messieurs les journalistes,

L’occasion de la commémoration ce 33e anniversaire est belle pour le Balai Citoyen de se réjouir des reconnaissances faites au Camarade Président Thomas SANKARA au Burkina Faso et à travers le monde. Ces nominations et autres actes de reconnaissance du PREMIER CIBAL constituent une immense fierté pour nous CIBALS qui avons pour boussole sa philosophie.

Les autorités nationales ont décidé de baptiser l’Université Ouaga 2 du nom du Camarade Président Thomas SANKARA en juillet 2020. Le Balai Citoyen tient à saluer cette décision gouvernementale qui vient reconnaître à sa juste valeur les énormes efforts déployés par le Président Thomas SANKARA pour le rayonnement de l’éducation, la recherche et la culture. Vivement que la vision politique du Camarade Président Thomas SANKARA accompagne les œuvres académiques et la gestion de cette Université.

Au plan national toujours, l’initiative du Mémorial en l’honneur du Camarade Président Thomas SANKARA dont le Balai Citoyen est partie prenante suit son bonhomme de chemin avec l’érection cette année de la statue du Président SANKARA sur le lieu même de son assassinat. Ce lieu est aujourd’hui le lieu le plus visité au Burkina Faso, en seulement quelques mois. C’est dire comment SANKARA nous manque et SANKARA fait partie de nous.

Mesdames et messieurs les journalistes,

 En marge de cette reconnaissance nationale au sacrifice suprême du Camarade Président Thomas SANKARA pour son peuple, méritent d’être connue également d’autres mobilisations à travers le monde entier pour rendre hommage à ce digne fils du Burkina Faso et de l’Afrique. Parmi ces nombreuses initiatives internationales, permettez-nous de vous annoncer tout particulièrement « la création d’une Bourse doctorale Thomas SANKARA » par le Global Partnership Network (GPN) ou Réseau de partenariat mondial logé à la prestigieuse Université de KASSEL en Allemagne.

Le Réseau de partenariat mondial (GPN) est un regroupement ambitieux et prometteur d’établissements d’enseignement supérieur et de groupes de la société civile pour la recherche, l’enseignement et la formation autour du SDG 17 (ODD17[1]) : « Renforcer les moyens de mise en œuvre et revitaliser le partenariat mondial pour le développement durable ». Le GPN cible la recherche, l’enseignement et la formation qui étudient le partenariat mondial pour le développement durable dans trois domaines spécifiques, remettent en question ses lacunes et contribuent à trouver des solutions possibles aux problèmes posés en fournissant des recherches pertinentes pour les politiques et éclairées par une sensibilité historique. Ces domaines sont les suivants 1) les partenariats dans la coopération au développement, 2) les partenariats dans l’économie mondiale, 3) les partenariats dans la production de connaissances.

Le GPN attire l’attention sur les lacunes, les limites et les aspects problématiques des partenariats internationaux qui ont été historiquement façonnés par les relations coloniales entre le Nord et le Sud et qui continuent parfois à les refléter. Pour redresser cette dynamique historique, il faut reconstruire le concept vers un partenariat fondé sur la reconnaissance mutuelle et la solidarité, adapté au XXIe siècle multipolaire et postcolonial.

Pour la nomination de la bourse doctorale, le GPN a identifié le camarade Thomas SANKARA parmi d’autres honorables personnalités dans le monde dont entre autres :   Walter Rodney (activiste, historien et académicien Guyannais), Mahatma Ghandi, Nelson Mandela Wangari Maathai (activiste Kenyane, défenseur de l’environnement et prix Nobel de la paix en 2004), etc.

Le Balai Citoyen avec d’autres membres du GPN ont porté l’argumentaire pour ce baptême de la bourse doctorale au nom du Camarade Président Thomas SANKARA. La Bourse doctorale Thomas SANKARA permettra aux étudiants des Universités du Sud de se former dans les domaines ci-haut cités.

Mesdames et messieurs les journalistes,

Le Burkina Faso tout entier doit être fier de cet acte du GPN. Le peuple Burkinabè doit être fier de l’œuvre et de la vision du Camarade Thomas SANKARA qui séduit encore le monde entier.

Le Balai Citoyen est fier de ces différentes reconnaissances à l’endroit du PREMIER CIBAL.

Cependant, l’ultime hommage que le Burkina et le monde souhaitent pour ce grand homme est la VERITE ET LA JUSTICE sur son assassinat.

C’est pourquoi, nous lançons un appel à :

  • La mobilisation continue du peuple pour réclamer la vérité et la justice sur son assassinat ;
  • La multiplication des actes d’honneur à l’endroit du Camarade Président Thomas SANKARA ;
  • La persévérance et l’abnégation pour le triomphe de l’égalité, la justice et l’autodétermination au pays des Hommes intègres tel que voulu par le Camarade Président Thomas SANKARA.

Mesdames et messieurs les journalistes,

 Encore une fois, merci pour votre disponibilité à toujours accompagner notre organisation. Merci de votre présence.

Notre nombre est notre force !

Ensemble, on n’est jamais seul !

Pour le Balai Citoyen

La Coordination Nationale ! »  

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici