A l’issue de la réunion de son bureau exécutif national tenue le 23 janvier 2021 à Ouagadougou, la Nouvelle alliance du Faso (NAFA) a décidé de rallier la majorité politique.  Pour situer l’opinion sur les raisons de ce repositionnement politique de la NAFA, le secrétaire exécutif national, président du bureau politique national du parti, Pr Mamoudou H. Dicko, s’explique dans cette déclaration.

«Déclaration de soutien de la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) à la majorité politique du Burkina Faso

Au regard de l’évolution politique nationale suite aux élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020 et dans le but de se conformer aux dispositions de la loi n 009-2009/AN du 14 Avril (modifiée par la loi n 046-2013/AN du 17 décembre 2013), portant statut de l’opposition politique, la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) a mis en place un comité de réflexion sur l’orientation politique du parti.

 L’article 2 de cette loi définit le parti d’opposition comme « tout parti légalement constitué se déclarant opposé au parti ou groupement de partis participant au gouvernement ou soutenant l’action gouvernementale ». Le comité après avoir analysé le contexte socio-politique national, notamment les engagements économiques et sociaux, le contexte de l’insécurité en cours, la sincérité des acteurs et la volonté du Gouvernement à œuvrer pour une véritable réconciliation entre filles et fils du Burkina Faso a fait la proposition de soutenir le programme présidentiel du président du Faso, son Excellence Roch Marc Christian Kaboré qui place la paix et la réconciliation au cœur de ses priorités.

Soumise à l’ordre du jour lors de la réunion du Bureau Exécutif National tenue le samedi 23 janvier 2021 à Ouagadougou, cette proposition a été approuvée à l’unanimité par l’ensemble des membres présents.

Conformément à loi citée plus haut, la Nouvelle Alliance du Faso déclare officiellement son soutien à l’action gouvernementale de la majorité politique afin de contribuer à la réussite de l’œuvre de la réconciliation et de cohésion nationale qui est indispensable à tout projet de développement social et économique.

Que cette déclaration écrite est faite pour toutes suites de droit.

Fait à Ouagadougou, le 05 Février 2021

 Pr Mamoudou H. DICKO

Professeur titulaire de classe exceptionnelle (CAMES)

Chevalier de l’Ordre de l’Etalon

Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici