Le Premier ministre Christophe Dabiré et les autres officiels dévoilant la plaque inaugurale de Faso Energy

C’est fait. Faso Energy est opérationnel. L’unité industrielle de fabrication de panneaux solaires, la toute première de la région, a été en effet inaugurée ce mardi 22 septembre 2020 par le Premier ministre Christophe Dabiré, en présence du ministre de l’énergie, Dr Bachir Ismael Ouédraogo et le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré.

Le Premier ministre Christophe Dabiré et les autres officiels dévoilant la plaque inaugurale de Faso Energy

C’est une conviction sans cesse affirmée du ministre de l’énergie Dr Bachir Ismael Ouédraogo, à savoir que le Burkina Faso est dans une dynamique de devenir un hub sous-régional dans le domaie des énergies renouvelables, qui a commencé véritablement à prendre  forme ce mardi 22 septembre 2020 dans la zone industrielle de Kossodo à Ouagadougou. Faso Energie, unité de fabrication de panneaux solaires, y a été en effet officiellement inaugurée par le Premier ministre.

Plus de 3 milliards d’investissement

Les officiels à la découverte des panneaux solaires made in Burkina

La réalisation de l’unsine de Faso Energy a nécessité un investissement de 3 milliards 230 millions 587 mille 371 FCFA, avec une valeur ajoutée prévisionnelle cumulée des 5 prochaines années estimée à plus de 7 milliards de FCFA et une trentaine d’emplois directs créés.

Dans sa phase de croissance, l’unité de Moussa Koanda, le promoteur, envisage créer plus de 170 emplois directs et environ 2000 emplois indirects.

Investissement structurant en phase avec les objectifs du PNDES

Pour le Premier ministre Christophe Dabiré (patron de la cérémonie d’inauguration) qui s’en est vivement félicité, il s’agit bien là d’un investissement structurant en phase avec les objectifs du Plan national de développement économique et social (PNDES).

Le « choix de mettre en place une unité de fabrication de matériels solaires s’inscrit parfaitement dans l’objectif stratégique 2.5 du PNDES qui énonce entre autres, d’améliorer le cadre de vie et l’accès aux services énergétiques de qualité. Le Gouvernement ambitionne à travers cet objectif accroître la part des énergies renouvelables dans la production totale d’énergie», soulignera le chef dans son allocution prononcée par le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré.

De par son envergure, son originalité, son innovation ; Faso Energy constitue à la fois une fierté pour le secteur industriel et celui de l’énergie du Burkina Faso.

Pour une meilleure exploitation de la manne solaire

Au regard des potentialités dont régorge le pays en matière d’énergie solaire, avec un ensoleillement moyen journalier estimé à 5,5 KWh/m2/jour et une insolation de 8,3 heures par jour ; Faso Energy est assurément un investissement porteur.

C’est pourquoi, pour le ministre de l’énergie Dr Bachir Ismael Ouédraogo, les projets tels que Faso Energy, en augmentant l’offre de matériels solaires, concourent sans doute à une meilleure exploitation de cette manne solaire en vue de faire du Burkina un exportateur d’énergie dans la sous-région. En effet, il l’a toujours affirmé, avec force conviction, le Burkina Faso a vocation à devenir un hub sous-régional en matière d’énergie solaire.

L’énergie solaire, a-t-il assuré, est une solution alternative indéniable aux autres sources d’énergie pour un pays comme le Burkina Faso qui importe une grande partie de son énergie de l’étranger.

Inauguration du fleuron à la veille de la 4e SEERA

L’avènement du fleuron Faso Energy  va assurément dans le sens du renforcement du rayonnement solaire international du Burkina Faso, membre à part entière de l’Alliance solaire internationale.

La présente inauguration intervient à quelques deux semaines de l’ouverture de la quatrième Semaine des Energies et Energies Renouvelables d’Afrique (SEERA) prévue pour les 8 et 9 octobre 2020 à Ouagadougou sous le thème : «Intégration régionale pour une transition énergétique réussie».

Compte tenu de la persistance du péril Covid-19, la SEERA 2020 se déroulera en présentiel dans le respect des mesures barrières et en visio-conférence pour les intervenants extérieurs.

Grégoire B. BAZIE

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici